Blog

Comment réussir ses packshots produits ?

153 Views0 Comment

Qu’est-ce qu’un packshot (ou pack shot, ou plan produit)

Packshot réalisé par NTU Médias pour la marque Calibag.

C’est une photographie de haute qualité d’un produit, ou d’un objet, souvent sur un fond uni pour pouvoir le présenter sur un catalogue ou un site web, e-commerce.

C’est prendre des photographies qui présentent les produits sous leur meilleur jour. Le packshot met en valeur le produit à travers des prises de vues photos ou vidéo. L’objectif est d’attirer l’attention en quelques secondes. Le visuel doit enclencher le besoin et l’acte d’achat

Différentes prises de vues : photographie simple, avec ou sans zoom, visuel 360° ou en 3D.

Un packshot se distingue d’une simple photographie par tous les détails de post-production, choix des ombres, accentuations des couleurs, des détails, reliefs, … Ces plans sont principalement réalisés en studios afin de pouvoir mettre en place des éclairages qui renforcent la mise en valeur du produit. Il arrive parfois que notre studio NTU Médias se déplace directement sur place.

 

Comprendre le produit

Pour commencer, il faut bien comprendre comment fonctionne le produit et de quelle manière il sera mis en vente. S’entretenir longuement avec le client est nécessaire. Les informations sur l’usage, la cible, la finalité seront nécessaires pour faire les bons choix. Ceci est d’autant plus vrai lorsque le client désire que le produit soit dans un contexte. Lorsqu’il faut imaginer le décor et l’ambiance, le studio n’est plus simplement un support technique. Il rentre dans la stratégie produit et tous les enjeux qui en découlent.

Quelques règles à savoir

360-degres-vin

Avant même de rentrer dans les détails, il faudra pour commencer, trouver un lieu pour réaliser les photos et vidéos packshots. L’idéal est un endroit avec assez d’espace pour pouvoir bouger aisément autour du plan de travail mis en place. C’est pour avoir une multitude d’options et de choix. Également, ce lieu doit pouvoir être mis dans le noir complet. Ainsi, il sera possible de positionner votre propre éclairage artificiel. En effet, la luminosité journalière évolue avec les heures, il ne faudrait pas que cela devienne un frein. L’homogénéité et la qualité est plus simple à obtenir avec une lumière artificielle.

La règle des tiers

Cette règle est importante. Elle est utilisée pour capter l’attention du client. Il faut imaginer que la photo est divisée proportionnellement en 9 segments cadriez (voir photo ci-dessous). Il y a 2 lignes horizontales et 2 verticales. La règle indique que l’objet, est mis en valeur au niveau de l’intersection de ces lignes. Cette règle est assez simple à utilisé avec nos technologies. Sa mise en oeuvre demande uniquement d’activé le quadrillage sur son appareil.

La lumière

La source lumineuse doit être diffusée le plus possible pour éviter trop d’ombres. Le plus simple, c’est la boîte à lumière (softbox), très simple à l’usage. De même, il faut utiliser des sources de lumière qui ont toujours la même température de couleur, soit chaudes, soit froides. La température de couleur globale d’une image est facilement modifiable. A contrario, une image comprenant plusieurs sources lumineuses avec des températures de couleurs différentes est vraiment difficile en post-production.

L’orientation des lumières

Pour un bon éclairage, le mieux, est d’opter pour un éclairage en 3 points :

    • La Key light, la lumière principale, placée idéalement à 45° du produit
    • La Fill light, la lumière de remplissage, elle permet d’estomper les ombres produites par le Key light
    • La Rim light, la lumière arrière qui décolle le produit du fond

A ne pas oublier :

    • Plus la source lumineuse est grande face au produit, plus la lumière est nette dessus
    • Plus le produit est à proximité de la source, moins on aura d’ombres

https://www.instagram.com/p/CoCURrMjH5s/

Packshot réalisé par NTU Médias pour la marque All Star Hair

Fond

Le plus souvent, on retrouve des fonds uni. Il est possible de varier les couleurs. Pour réaliser un fond adapté à la photo de produit, vous avez plusieurs solutions. Nous utilisons principalement celle-ci : La cage à lumière (on peut l’apercevoir dans la vidéo précédente). Un accessoire simple à utiliser, car il suffit de la déplier et d’installer nos lumières de chaque côté. De plus, elle a été conçue pour réduire les reflets sur les objets brillants.

La post-production

Toutes les photos, vidéos des produits ont été réalisées, à présent vient l’étape de la post-production. Après sélection, plusieurs étapes permettent d’améliorer le rendu :

    • L’étalonnage : il permet d’ajuster certains points, tel que les blancs, la saturation et l’exposition pour avoir un meilleur rendu de l’image
    • Le masquage : cela consiste à enlever une partie de l’image pour dissimuler, modifier, remplacer la partie non-désirée
    • Le suivi de mouvement : il permet d’ajouter du texte sur un produit, même en mouvement ou d’encore remplacer le contenu d’un écran

Voici une petite vidéos de ce qui peut être fait en post-production :

https://www.instagram.com/p/CHqFloVqKef/?utm_source=ig_web_copy_link&igshid=MzRlODBiNWFlZA==

Pour conclure le packshot est indispensable et déterminant pour un site internet ou autres supports de communication . Pour qu’une marque séduise, il faut absolument que produit soit mis en valeur de manière optimale. La qualité montrera le sérieux de l’entreprise et rassurera le consommateur.